Philippe Rousset – Société Ricard

Nos mécènes et partenaires du festival se dévoilent pour votre plus grand plaisir. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Que font-ils ?
Interview.

Philippe_rousset

Philippe Rousset, vous êtes le responsable régional Marques et Communication chez Ricard. Pourriez-vous nous présenter votre entreprise en quelques mots ?

« Présenter 90 ans en quelques mots peu être compliqué…
Mon entreprise a été créée par Paul Ricard, capitaine d’industrie du début du 20ème siècle, en 1932 (créateur du vrai Pastis de Marseille). On parlera plus de Paul Ricard que de l’entreprise en elle-même car c’était un monsieur qui était un grand humaniste. Il a fait énormément pour ses employés (il a été un des premiers à donner des actions à ses employés…).
C’était un visionnaire, il est à l’origine de la création du Groupe Pernod Ricard en 1975. Aujourd’hui, nous sommes le co-leader mondial des vins et spiritueux.
Il était un écologiste avant l’heure, il a lutté contre les boues rouges déversées dans la méditerranée, il a créé l’institut océanographique Paul Ricard sur l’île des Embiez…
Paul Ricard a fait les Beaux-Arts de Marseille, d’où une forte sensibilité pour la peinture et le cinéma. »

Êtes-vous lyonnais de naissance ?

« Presque ! Je suis né à 26 km de Lyon, en Côte Rôtie ! On peut dire que je suis lyonnais… »

Aimez-vous le cinéma ?

« Oui, j’aime beaucoup le cinéma. »

Avez-vous un style de films en particulier ?

« Non, je n’ai pas de typologies bien précises. Je suis bon public. »

Vous  souvenez-vous du premier film que vous ayez vu au cinéma ?

«  Lucky Luke ! C’était un dessin animé et c’est mon papa qui m’avait emmené le voir. »

Êtes vous partenaire depuis le début de l’aventure ?

«  Oui, bien sûr ! »

Pourquoi faire partie de ce festival ?

«  C’est surtout grâce à Arnaud, une histoire d’hommes. Moi, je suis quelqu’un de très à l’affût de la nouveauté. Mais surtout, c’est le côté humain de ce projet qui m’a attiré car sans cela, je ne l’aurais peut-être pas fait. »

Avez-vous un moment mémorable dans les éditions précédentes que vous aimeriez nous raconter ?

« L’année passée (2ème édition) avec Olivier Marchal. Lorsqu’il était au bar du village, un grand moment de convivialité ! »

Qui seriez-vous en personnage de gangsters ?

« Je ne sais pas si je peux m’identifier à quelqu’un mais je pense que je serais plus du côté des gentils gangsters. »