Jean Mulin – JOSEPHO

Nos mécènes et partenaires du festival se dévoilent pour votre plus grand plaisir. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Que font-ils ?
Interview.

Jean, vous êtes chargé du développement de l’activité à Lyon (volet commercial et opérationnel) chez Josepho. Pourriez-vous nous présenter votre entreprise en quelques mots ?

Le studio Josepho est une boîte qui opère sur le marché de l’animation évènementielle. On fait de la location de bornes photos qui permettent de se prendre en photos, en gifs, et de les imprimer ou de les partager instantanément par mail ou SMS. C’est à la fois une animation fun et un vecteur de communication pour vos évènements.

Êtes-vous lyonnais de naissance ?

Non, je suis arrivé à Lyon il y a un an et demi. Avant, j’étais à Grenoble.

Aimez-vous le cinéma ?

Oui, beaucoup !

Quel est le premier film que vous ayez vu au cinéma ?

Le premier film qui m’a marqué, au cinéma, avec mes parents était « Tais-toi » avec Jean Reno et Gérard Depardieu. C’est celui qui me laisse le plus gros souvenir.

Quel est votre film préféré ?

Mon film préféré c’est « Nikita » de Luc Besson. Il m’a mit une claque quand je l’ai vu pour la première fois. Notamment le plan séquence de la scène d’ouverture !

Êtes-vous partenaire du festival depuis le début ?

Non, c’est la première fois que j’accompagne le festival « Les Mauvais Gones » grâce à Marion Dolisy de l’agence Planète, elle-même partenaire, qui m’a mise en relation.

Êtes-vous mécène depuis le début du festival LMG ?

Non, c’est la première année que nous sommes mécènes. On a voulu être mécène pour l’édition 2 mais nous n’avons pas eu le temps de le faire. Nous sommes très contents de faire partie de cette aventure pour cette troisième édition !

Pourquoi faire partie de cette aventure ?  

Pour le cinéma car j’adore ça. Ensuite, l’événementiel car j’ai les pieds dedans avec mon activité. Je suis content d’être partenaire d’un événement important pour la ville de Lyon. Je m’implique et j’y prends du plaisir.

Qui seriez-vous en personnage de gangster ?

Thomas Shelby, dans Peaky Blinders. C’est un peu cliché mais il faut avouer qu’il a quand même vraiment la classe !